• Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    Germaine HIRSCHFELD, plus connue sous le nom de Cosette HARCOURT, née le 20 décembre 1900 à Paris, où elle décédera le 11 février 1976, est une photographe portraitiste française célèbre.

    Madame Hirschfeld est à l'origine du très célèbre Studio Harcourt, atelier de portraits d’art.

    J’ai pu aisément retrouver son acte de naissance dans les archives numérisées (AD 75 n°1627 page 31)

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    ainsi que son acte de mariage (AD 75 n°767 page 24).

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    Germaine HIRSCHFELD est née au 21, rue Condorcet à Paris 9ème : elle est la fille de Percy Victor Hirschfeld et de Sophie Liebman, des immigrants juifs allemands installés à la fin du XIXe siècle dans la capitale. Pour fuir la répression allemande, la famille se réfugie à Londres pendant la Première Guerre Mondiale. Germaine Hirschfeld revient en France aux alentours de 1923, où elle se réinvente une identité et une nationalité : elle est devenue Cosette Harcourt, photographe de nationalité anglaise ; elle a adopté une élégance stricte et un maintien aristocratique qui entretiennent l'ambiguïté sur ses origines, mêlant le prénom d'une figure « misérabiliste », célèbre grâce à Victor Hugo et le nom d’une illustre famille normande d'extraction féodale.

    Elle s’exerce à la photographie et travaille pour différents studios parisiens : le studio Piaz puis les studios Manuel Frères spécialisés dans le portrait.

    En 1933, elle crée un studio de photographie au 11 bis, rue Christophe-Colomb à Paris, pour ensuite s’installer au 49 avenue d’Iena dès 1936, dans un hôtel particulier bâti en 1897 pour le très célèbre banquier Maurice Kann à l’emplacement d’une maison en pierre de taille qui appartenait au docteur Samuel Pozzi.

    En 1934, elle s'associe avec les frères Lacroix, Jacques et Jean - patrons de presse français fondateurs en 1923 d'un groupe de presse spécialisée qui comprendra, entre autres, Guérir, Santé Magazine, Archeologia, La Vie des bêtes -, et Robert Ricci, fils de Nina Ricci - non moins célèbre maison de couture franco-italienne - pour fonder le studio Harcourt.

    Jacques Lacroix l'épouse le 3 août 1940 pour lui donner son nom et échapper ainsi aux nazis ; mais l’arrivée massive des troupes allemandes dans Paris la contraint de passer en zone libre pour ensuite gagner l’Angleterre. Comme convenu, à la Libération, elle divorce avec Jacques Lacroix et Mademoiselle Harcourt réintègre son poste de directrice.

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    Pour prospérer, le studio se spécialise dans « le portrait » en noir et blanc des célébrités du monde du cinéma et de la culture, dans un style de clairs-obscurs.

    Cosette Harcourt sera nommée «  La Mademoiselle Chanel » de la photographie dont elle a contribué à l’essor ; en effet, elle a l’origine du « style Harcourt » avec 3 sources de lumière pour privilégier le visage, le détacher de toute référence temporelle, densifier les ombres, et mettre l’accent sur le regard et le meilleur profil du personnage.

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    Le Studio Harcourt connaît sa période de gloire à partir de 1950 et Cosette Harcourt met fin à sa collaboration en 1968.

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    Sources :

    Studio HARCOURT la griffe des stars

    Cosette Harcourt (Wikipedia)

    Le studio Harcourt

    Les actus DN (Janine Tissot)

    Les studios Manuel Frères (Gallica)

    La boutique du Studio Harcourt

    Le portrait Harcourt

    Dans les coulisses du studio (cliquez sur l'image ci-dessous)

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

    Germaine HIRSCHFELD et le studio HARCOURT

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :